Technique - Retr0bright (ou Retrobright)



Retour Accueil

RetrO... quoi ?

Test 6 "The Retr0bright Project" (souvent appellé à tord Retrobright avec la lettre "o" à la place du "zéro") est le nom donné sur différents forums à propos d'une technique de déjaunissement des plastiques de nos vieux ordinateurs. La découverte de cette réversibilité est attribuée au CBM Museum de Wuppertal en Allemagne, idée reprise sur le forum amigaïste du site www.a1k.org puis celui de l'English Amiga Board eab.abime.net

David Stevenson (alias Merlin), chimiste de profession en Angleterre, va trouver que l'opération est améliorée par l'utilisation d'un activateur du type détachant de lavage. Beaucoup de discussions traitent du sujet sur internet et une idée géniale va être expérimentée, pour résoudre le problème du traitement des grandes surfaces tels que les boîtiers de nos ordinateurs, une transformation en gel du produit est mise au point.

Les différents sujets de discussions sur le net :

www.forum64.de - mars 2008
www.a1k.org - mars 2008
eab.abime.net - juillet 2008
www.vintage-computer.com - juillet 2008 1ère partie
www.vintage-computer.com - octobre 2008 2ème partie
www.vintage-computer.com - février 2009 3ème partie

Un article sur le blog d'un lecteur du VCF :

classic-computers.org.nz - décembre 2008

Et enfin le Wiki mis en ligne par Merlin qui retrace toute l'histoire :

retr0bright.wikispaces.com - février 2009

Nous commençons à en parler sur le forum à la suite d'un post de Jean-Christophe :

forum.system-cfg.com - Topic principal et début des expérimentations, janvier 2009
forum.system-cfg.com - Galerie des résultats, mars 2009
forum.system-cfg.com - Quel bilan une année plus tard, mai 2010
forum.system-cfg.com - Et trois ans plus tard, juin 2012

 

Nos propres expérimentations

Sur le forum, nous avions à maintes reprises déjà abordés la problématique des couleurs jaunes de nos machines et de la manière d'y remédier, y compris d'ailleurs à l'aide d'eau oxygénée mais sans jamais avoir essayé en réel, en tout cas pour moi. Très intéressé par le résultat mais méfiant tout de même, avant de réaliser l'opération sur une pièce de collection je me lance avec l'aide des membres du forum dans différents tests afin de valider le processus. Les résultats sont au dessus de tous nos espoirs, la méthode fonctionne très bien.

 

Vite la recette

Avertissement : La préparation présentée ici est à base de produits chimiques corrosifs. En particulier l'eau oxygénée (H2O2) à forte concentration nécessite obligatoirement le port de lunettes de protection et de gants appropriés.

La composition exacte du produit peut légèrement varier selon les différents essais qui ont été réalisés. Un point commun toutefois est l'utilisation d'eau oxygénée (peroxyde d'hydrogène - H2O2), qui est le principe actif de la réaction, à une concentration comprise entre 10 et 35% (soit 30 à 130 volumes). La concentration souhaitée sera obtenu en mélangeant le peroxyde d'hydrogène avec de l'eau.

L'activateur qui permet d'accélérer l'opération est du genre détachant "Oxi action" en poudre contenant en particulier un produit nommé TAED (Tétra-Acétyl-Ethylène-Diamine). Lors de l'achat de l'OXI, il faudra s'assurer que le produit choisi contient bien ce TAED. Il faut bien comprendre que l'OXI en soi n'est pas nécessaire, il est ajouté à la composition et en très petite quantité uniquement car il contient le TAED qui sert de catalyseur à la réaction. Mes premiers essais n'ont pas démontrés la réelle nécessité de l'Oxi, mais dans d'autres cas et selon la composition du plastique ou de l'exposition celui-ci s'avèrera peut être nécessaire, donc je l'ajouterai quand même à la composition.

Et enfin pour conclure l'opération, une exposition aux ultra-violets est nécessaire afin de déstabiliser les composants responsables du jaunissement du plastique. Plusieurs possibilités aussi pour cet élément, de la lumière du plein soleil très efficace, à la lampe à UV pour terrarium en passant par la lampe à bronzer de madame.

Afin de traiter une grande pièce sans être obligé de préparer des litres de produit pour réussir à la faire tremper entièrement, on pourra confectionner un gel suffisamment épais pour être appliqué au pinceau. Les produits utilisés par les concepteurs du retr0bright sont assez difficile à trouver en France (gomme de xanthane, arrow root), j'ai donc cherché une autre solution que j'ai finalement trouvée en pharmacie sous la forme d'un épaississant pour biberon de bébés du nom de Gumilk fabriqué par Gallia.

Pour ceux qui seraient intéressés par le détail des expérimentations, je les invite à lire le topic correspondant sur le forum du site et pour retrouver les compositions originales à visiter le wiki de Retr0bright (en anglais).

Composition du Retr0bright (façon System.cfg) :
  • Eau oxygénée (H2O2) entre 12 et 18% de concentration - volume selon la quantité souhaitée
  • Vanish Oxi Action Intelligence Crystal Blanc - environ 0,25% en volume (soit 0,25ml pour 100ml)
  • Gallia Gumilk - entre 3 et 4 doses pour 100ml (soit 7,5 à 10ml pour 100ml)

Exposition aux UV (durées données à titre indicatif) :
  • Soleil - à surveiller attentivement, entre 4 et 8 heures
  • Lampe à bronzer - entre 6 et 12 heures
  • Lampe à UV faible (lampe pour terrarium) - entre 12 et 24 heures
  • Lumière du jour - entre 16 et 36 heures

Avertissements et remarques :

 

La galerie

Retr0bright

Lampe UVTest Oxi

Test concentration

Test gel

Test VIC 20

Test VIC 20

Test VIC 20

Test VIC 20

Test Amstrad

Test Amstrad




Vous êtes maintenant 661537 à avoir vu ces pages.



Retour Accueil



Plan du site - Ordinateurs - Consoles - Goodies - Nouveautés - Liens - Me contacter

Création 03/2009

Mise à jour le 06/10/13